lsphere-blog-actu-immo-septembre

Septembre – La revue de presse immobilière de Lsphere

Chaque mois, Lsphere revient sur les points essentiels de l’actualité immobilière en Belgique. Focus sur cinq articles à ne pas manquer ce mois-ci sur la toile.

Investir à la mer, pourquoi pas vous ?

Depuis votre retour de vacances, vous ne pensez qu’à la Côte belge et à la possibilité de vous y offrir une résidence secondaire au bord de la mer… Et si c’était le bon moment ? D’après le baromètre des notaires, le prix moyen d’un appartement sur la digue a baissé de 8,3 % au premier semestre 2017 par rapport aux six mois précédents. Comptez minimum 220 000 euros pour un bien immobilier à la Panne et minimum 950 000 euros pour vous installer à Knokke.
Source : www.lalibre.be

Les loyers vont-ils suivre l’augmentation des prix de l’immobilier ?

Dans le cadre de l’enquête bisannuelle de L’Echo et De Tijd, les experts en immobilier en immobilier sont clairs : le marché locatif ne va plus rester à la traîne. Selon les experts, les loyers vont progressivement suivre la hausse des prix des logements. « Un tiers d’entre eux estime même que les loyers augmenteront plus rapidement que les prix des habitations.
Pour les cinq prochaines années, les experts s’attendent à un rendement locatif annuel net de 2,7 % pour les maisons, et de 2,5 % pour les appartements. »
Source : www.lecho.be

Et dans 5 ans, comment les prix de l’immobilier évolueront-ils ?

Être propriétaire est un de vos projets 2018 ? Selon les chiffres des notaires, au cours des cinq dernières années, les prix ont augmenté en Belgique tant pour les maisons (+3,7 %), que pour les appartements (8,4 %) et les terrains à bâtir (+22,4 % par m2). Selon les experts de L’Écho, les prix des maisons et des appartements progresseront de 2 % en Belgique. Ne réfléchissez pas trop longtemps !
Source : www.lecho.be

Les Bruxellois ont adopté l’abattement fiscal

En janvier dernier, vous le saviez peut-être mais Bruxelles a connu un bouleversement de sa fiscalité immobilière. En résumé, le mécanisme du bonus logement a été remplacé par un système d’abattement des droits d’enregistrement. Cela signifie que les ménages à revenus faibles ou moyens pourront plus facilement acquérir un bien immobilier car la réduction des droits d’enregistrement sur la première tranche de 175 000 euros permet de bénéficier directement d’une économie de 21 875 euros pour l’achat d’une habitation ancienne dont le prix ne dépasse pas 500 000 euros.
Source : www.levif.be

Avez-vous pensé au viager ?

Alors que le viager ne représente qu’en moyenne 5% des ventes en immobilier, la région wallonne souhaite encourager cet investissement en proposant de baisser les frais d’enregistrement pour ce type de biens immobiliers. Au lieu de payer des droits sur toute la valeur du bien, l’acheteur en payerait sur la « nue propriété ». La proposition généraliserait le taux réduit de 6% de droit d’enregistrement.
Source : www.rtl.be

Retour